Sexe marseille sexe neutre

sexe marseille sexe neutre

En étendant le sujet au delà de l'être humain pour essayer de vous rattraper dans votre point 1, on en revient exactement à la question que je pose au point On est simplement en train de répondre à une question d'ordre administrative. Accessoirement, je vous rappelle que pour un Galilée on a des milliers de charlatans. Ne peut-on pas simplement définir le sexe par la présence de la paire de chromosomes XX chez la femme, et XY chez l'homme?

Cette personne est certainement soit l'un soit l'autre. Le développement incomplet ou incorrect des organes génitaux ne justifie pas la définition d'un autre sexe. Sachant qu'il y a eu Vous ne comprenez pas peut être parce que vous ne vous êtes pas renseigné sur ce sujet. Faites quelques recherches sur le net sur l'intersexualité ou l'hermaphrodisme par exemple.

Et vous constatez que la nature n'est pas aussi binaire que vous le pensez. Ce sont des cas pas la majorité: Et donc parce qu'ils sont minoritaires, il ne faut pas s'intéresser à leur problème?

Et donc ne pas faire de recherche sur les maladies rares? Ne pas mettre en oeuvre des politiques pour les ruraux qui ne sont pas assez nombreux pour avoir des services publics? Et surtout en quoi reconnaître leur différence vous générait dans votre vie?

Qu'est ce que la création d'un sexe neutre enlèverait à vos droits? Je vois mal en quoi la vie des bactéries il y a quelques milliards d'années puisse servir d'argument à des changement dans l'état civil des êtres humains. C'est amusant comme les erreurs les plus élémentaires de calcul ont la vie dure. Vous avez bien raison de dire que la statistique est encore imprécise. Avant de parler de principes, rappelons la réalité humaine de cette affaire: Elle a été déclarée de sexe masculin parce que sa mère voulait un garçon.

Notre société vacillerait-elle si nous reconnaissions qu'elle n'est ni un homme ni une femme? Notre société se grandirait-elle si nous reconnaissions qu'elle n'est ni un homme ni une femme? On pourrait objectivement arguer que la "réalité" serait que cette personne soit les deux à la fois, et non pas ni l'un ni l'autre Vous ne comprenez pas le problème.

Il faut déclarer à la naissance si l'enfant est de sexe féminin ou masculin justement quand son anomalie rend impossible de le dire. Vous faites quoi dans ce cas, vous dies arbitrairement c'est un garçon ou c'est une fille? Non, il ne faut pas choisir, il suffit de rajouter une case afin que la liste des choix corresponde à la réalité.

Il est extrêmement discutable que "neutre" soit le terme qui décrive le plus la "réalité" dans ce cas de figure précis. Et imaginons que plus tard cet enfant estime qu'il devrait y avoir une 4e catégorie qu'il estime plus approprié à son cas? Au final on ne fait propager le problème. C'est d'ailleurs ce que l'on peut observer ces dernières années dans quelques pays anglo-saxons où les groupes qui militaient initialement pour la reconnaissance du genre neutre sont maintenant en train de vivre une véritable inflation du nombre de genres qu'il faudrait reconnaître, certains ne reposant pas forcément sur des critères physiques réels.

Lorsque je parle d'inflation, je n'exagère pas: J'ai aussi dialogué avec des militants qui souhaitaient faire reconnaître que chaque individu est un genre unique sur un vaste spectre. Et même si on propose de régler le problème en couvrant logiquement toutes les catégories possibles de la manière suivante: Il y la nature et la science.

Certains ici brandissent la science pour justifier la decision de la Cour Supreme. Ils oublient que la science se developpe a partir d'observations, d'hypotheses et de postulats.

Ainsi donc l'homme a decide de determiner le sexe en fonction des chromosomes X et Y. Qu'importe les hermaphrodites vrais, la science au. Pourtant , cette meme science reconnait l'hermaphrodisme simultanee autoreproduction et sequential dans le monde vegetal et animal.

L'equite voudrait que le Droit reconnaisse le statut particulier de ces individus. Au lieu de ca la Cour de Cassation a choisi le statu quo car c'est plus simple. Pourriez-vous me donner le nombre de cas avérés et documentés de "véritables hermaphrodites" capables d'"autoreproduction" chez les êtres humains? LIsez l'autre article dans le figaro. Le Flash actu La rédaction vous conseille. Auteur - Sa biographie. Sur le même sujet. Réagir à cet article. GérardJB Et le Coran, qu'est-ce qu'il en dit?

Papyboss Il n'existe biologiquement que deux sexes: Regis6 Notez que le traitement au cas par cas ne signifie pas forcément qu'il faille inventer des catégories supplémentaires. Super Résistant La nature contrarie certains esprits formatés par la religion d'Adam et Eve. Regis6 D'une part rien n'indique que ce taux aie été le même il y a ans on mesure d'ailleurs des variations notables au cours des deux derniers siècles. Buenaventura Quand le Réel et le Droit entrent en conflit, le Droit l'emporte.

Regis6 Vous noterez que beaucoup de personnes ici ne sont pas d'accord sur ce qui pourrait être ou ne pas être "réel". Regis6 1 Changez le terme "biologiste" par "professeur d'étude de genre" et vous serez largement plus proche de la réalité.

Buenaventura Honnêtement, votre point 1 n'a aucun sens. Regis6 En étendant le sujet au delà de l'être humain pour essayer de vous rattraper dans votre point 1, on en revient exactement à la question que je pose au point Alain du 75 Ne peut-on pas simplement définir le sexe par la présence de la paire de chromosomes XX chez la femme, et XY chez l'homme?

Lamiral du 60 Décision logique! Je ne comprends même pas que ce sujet ait pu être soulevé! Super Résistant La première bactérie, notre ancêtre, s'est divisée toute seule.

Regis6 Je vois mal en quoi la vie des bactéries il y a quelques milliards d'années puisse servir d'argument à des changement dans l'état civil des êtres humains. Theophraste C'est amusant comme les erreurs les plus élémentaires de calcul ont la vie dure.

Vous avez bien raison de dire que la statistique est encore imprécise NB: Figaronaute centriste Avant de parler de principes, rappelons la réalité humaine de cette affaire: Regis6 On pourrait objectivement arguer que la "réalité" serait que cette personne soit les deux à la fois, et non pas ni l'un ni l'autre MB Que de méchanceté dans ces commentaires Depuis sa naissance, Gaëtan, "affublé" d'un prénom masculin "car sa mère voulait un garçon", vit donc "avec un état civil qui n'est pas le sien", quand "le seul objectif juridique et social" de cette procédure est pourtant de "refléter l'identité réelle" d'une personne, a regretté le conseil.

En août , un juge des affaires familiales de Tours, sa ville de naissance, accepte que la mention "sexe neutre" figure sur ses papiers. Je ne vois pas pourquoi, là où la nature n'est pas binaire, le droit le serait", a affirmé l'avocat. Dans le texte régissant l'état civil, rien ne dit ainsi d'apposer "homme ou femme" après la mention sexe, "neutre" pouvant tout aussi bien être accepté, a-t-il déclaré. La "dualité sexuelle, bien que ne faisant pas l'objet d'une définition légale spécifique, fait bien l'objet d'une prise en compte juridique généralisée", a objecté l'avocat général Philippe Ingall-Montagner, qui a demandé le rejet du pourvoi.

Pour le magistrat, il y a ainsi "une position de la loi" sur cette question, "parce que c'est un état de fait, un état de nature". Ingall-Montagner d'en appeler au règlement d'une question "aussi fondamentale" par le législateur.

Créer une nouvelle catégorie de personne, c'est quelque chose qui excède l'office du juge", a-t-il tranché. Si sa décision devait être négative, "je n'arrêterai pas mon combat", a assuré Gaëtan à l'AFP, pour qui cette procédure "n'est qu'une rectification de ce qui ne devrait pas être".

Plusieurs pays dont l'Allemagne , la première en Europe, l'Australie ainsi que le Népal ont reconnu un troisième sexe ou genre, encore appelé sexe neutre ou intersexe, ni masculin ni féminin. Parmi les "nombreux combats à mener" pour les droits des personnes LGBT, François Hollande a cité vendredi l'interdiction de ces opérations "qui sont de plus en plus largement considérées comme des mutilations". Afin de bénéficier de l'accès gratuit à la version numérique du magazine, vous devez disposer d'un compte en ligne sur LePoint.

Agrandir le texte Réduire le texte Imprimer Ajouter aux favoris Envoyer par email. Reportages, analyses, enquêtes, débats.

...

Monsieur sexe gratuit sexe banlieue

Une statistique encore imprécise. Sur la question de leur déclaration à l'état civil, leur rapport préconise un prolongement du délai de déclaration des naissances. Reste aussi à savoir si la société serait prête à accepter ce bouleversement de son organisation sociale et juridique. C'est tout à fait évident. Mais, rendue sur une question de principe, il est bien probable qu'elle fera jurisprudence, c'est-à-dire que les "juridictions inférieures" seront enclines à juger dans le même sens et que la probabilité que la Cour de cassation change de jurisprudence l'éventualité ne peut être éliminée est infime.

Il n'existe biologiquement que deux sexes: Ce sexe est déterminé chromosomiquement. Tout le reste n'est que pathologie ou erreur de la nature. Le traitement alors doit s'effectuer cas par cas. Notez que le traitement au cas par cas ne signifie pas forcément qu'il faille inventer des catégories supplémentaires. La nature contrarie certains esprits formatés par la religion d'Adam et Eve. Les gauchers s'en souviennent Certains ne voteront jamais pour les gôchistes uniquement pour cette raison!

Se tenir droit, avoir le droit pour soi etc. Jésus gaucher aurait tout inversé! En effet, la proportion de gauchers dans les populations du moyen Orient est 2 à 3 fois supérieure à celle qu'on trouve en Europe occidentale. D'une part rien n'indique que ce taux aie été le même il y a ans on mesure d'ailleurs des variations notables au cours des deux derniers siècles.

De l'autre, il y a très peu de données fiables sur le sujet en ce qui concerne le Moyen-Orient, ce qui rend votre affirmation assez suspecte. Quand le Réel et le Droit entrent en conflit, le Droit l'emporte. Jurisprudence étonnante, soutenue ici par une bonne majorité, mais lourde de toutes les dérives imaginables. Vous noterez que beaucoup de personnes ici ne sont pas d'accord sur ce qui pourrait être ou ne pas être "réel". Et sachant que la décision rendue n'est ni plus ni moins qu'un maintient du status quo, en quoi serait elle étonnante et lourde dérives?

La question reviendra, évidemment. Cette question a d'ailleurs été tranchée dans d'autres sociétés, et longtemps avant les découvertes de la biologie moléculaire. Là aussi, on s'est simplement contenté de maintenir la doxa de l'époque, ce qui a coûté très cher à certains, et n'a pas vraiment contribué à la diffusion des lumières. Et pourtant comme aurait dit Galilée, il y à bien des êtres vivants au-delà des hommes dont on ne sait pas déterminer le sexe.

Je reconnais que la valeur en tant qu'argument d'autorité en prend un coup. Les explications médicales sont plus récentes, mais sont acceptées avec peu de heurts. Oser présenter la chose comme si nous étions à la veille d'une grande découverte scientifique révolutionnaire pareille à Copernic est pour le moins ridicule, surtout lorsque la question est simplement de savoir s'il faut créer une catégorie fourre-tout dans l'état-civil où mettre ces personnes.

Mais qu'on la repose sans cesse en mélangeant état civil, biologie, sociologie et identité sexuelle donne l'impression d'un combat purement idéologique. Enfin, en quoi le fait qu'il existe des êtres vivants asexués doive impacter l'état civil? Honnêtement, votre point 1 n'a aucun sens. Pour les biologistes justement, la recherche concerne le "tout" vivant, bien au-delà du "genre" simplement et maigrement humain. Pour le point 2 je ne compare pas des poids, mais des logiques.

Si vous préférez on peut parler des luttes autour de la disparition de la notion d'Éther au début du XXè. Ou autres exemples. Chaque fois, le neuf doit se faire sa place en force. Il y à toujours des gens qui paniquent devant le neuf. Point 3 - Parce que l'état civil impacte lui plus que lourdement la vie dans toutes ses dimensions identitaires et sociale. Pourquoi pensez-vous que cette personne, et d'autres dans la même position, se pourrisse autant la vie dans ces combats épuisants et inégaux?

À ce niveau, la biologie il s'en foutent autant que nous deux, ça n'est pas ça leur problème, au mieux un argument supplémentaire pour plaider leur cause. En étendant le sujet au delà de l'être humain pour essayer de vous rattraper dans votre point 1, on en revient exactement à la question que je pose au point On est simplement en train de répondre à une question d'ordre administrative. Accessoirement, je vous rappelle que pour un Galilée on a des milliers de charlatans.

Ne peut-on pas simplement définir le sexe par la présence de la paire de chromosomes XX chez la femme, et XY chez l'homme? Cette personne est certainement soit l'un soit l'autre. Le développement incomplet ou incorrect des organes génitaux ne justifie pas la définition d'un autre sexe. Sachant qu'il y a eu Vous ne comprenez pas peut être parce que vous ne vous êtes pas renseigné sur ce sujet.

Faites quelques recherches sur le net sur l'intersexualité ou l'hermaphrodisme par exemple. Et vous constatez que la nature n'est pas aussi binaire que vous le pensez.

Ce sont des cas pas la majorité: Et donc parce qu'ils sont minoritaires, il ne faut pas s'intéresser à leur problème?

Et donc ne pas faire de recherche sur les maladies rares? Ne pas mettre en oeuvre des politiques pour les ruraux qui ne sont pas assez nombreux pour avoir des services publics?

Et surtout en quoi reconnaître leur différence vous générait dans votre vie? Qu'est ce que la création d'un sexe neutre enlèverait à vos droits?

Je vois mal en quoi la vie des bactéries il y a quelques milliards d'années puisse servir d'argument à des changement dans l'état civil des êtres humains. C'est amusant comme les erreurs les plus élémentaires de calcul ont la vie dure. Vous avez bien raison de dire que la statistique est encore imprécise.

Avant de parler de principes, rappelons la réalité humaine de cette affaire: Elle a été déclarée de sexe masculin parce que sa mère voulait un garçon. Notre société vacillerait-elle si nous reconnaissions qu'elle n'est ni un homme ni une femme?

Notre société se grandirait-elle si nous reconnaissions qu'elle n'est ni un homme ni une femme? On pourrait objectivement arguer que la "réalité" serait que cette personne soit les deux à la fois, et non pas ni l'un ni l'autre Vous ne comprenez pas le problème.

Il faut déclarer à la naissance si l'enfant est de sexe féminin ou masculin justement quand son anomalie rend impossible de le dire.

Vous faites quoi dans ce cas, vous dies arbitrairement c'est un garçon ou c'est une fille? Non, il ne faut pas choisir, il suffit de rajouter une case afin que la liste des choix corresponde à la réalité. Il est extrêmement discutable que "neutre" soit le terme qui décrive le plus la "réalité" dans ce cas de figure précis. Il ne peut devenir ni homme ni femme.

Et il ne veut devenir ni homme ni femme", a énuméré mardi son avocat Bertrand Périer. Depuis sa naissance, Gaëtan, "affublé" d'un prénom masculin "car sa mère voulait un garçon", vit donc "avec un état civil qui n'est pas le sien", quand "le seul objectif juridique et social" de cette procédure est pourtant de "refléter l'identité réelle" d'une personne, a regretté le conseil. En août , un juge des affaires familiales de Tours, sa ville de naissance, accepte que la mention "sexe neutre" figure sur ses papiers.

Je ne vois pas pourquoi, là où la nature n'est pas binaire, le droit le serait", a affirmé l'avocat. Dans le texte régissant l'état civil, rien ne dit ainsi d'apposer "homme ou femme" après la mention sexe, "neutre" pouvant tout aussi bien être accepté, a-t-il déclaré. La "dualité sexuelle, bien que ne faisant pas l'objet d'une définition légale spécifique, fait bien l'objet d'une prise en compte juridique généralisée", a objecté l'avocat général Philippe Ingall-Montagner, qui a demandé le rejet du pourvoi.

Pour le magistrat, il y a ainsi "une position de la loi" sur cette question, "parce que c'est un état de fait, un état de nature". Ingall-Montagner d'en appeler au règlement d'une question "aussi fondamentale" par le législateur. Créer une nouvelle catégorie de personne, c'est quelque chose qui excède l'office du juge", a-t-il tranché. Si sa décision devait être négative, "je n'arrêterai pas mon combat", a assuré Gaëtan à l'AFP, pour qui cette procédure "n'est qu'une rectification de ce qui ne devrait pas être".

Plusieurs pays dont l'Allemagne , la première en Europe, l'Australie ainsi que le Népal ont reconnu un troisième sexe ou genre, encore appelé sexe neutre ou intersexe, ni masculin ni féminin. Parmi les "nombreux combats à mener" pour les droits des personnes LGBT, François Hollande a cité vendredi l'interdiction de ces opérations "qui sont de plus en plus largement considérées comme des mutilations".

Afin de bénéficier de l'accès gratuit à la version numérique du magazine, vous devez disposer d'un compte en ligne sur LePoint.




sexe marseille sexe neutre






Video sex arab sexe voisine


sexe marseille sexe neutre