Sexe en erection histoire de sexe.net

sexe en erection histoire de sexe.net

..

Le sexe vièle sexe black


sexe en erection histoire de sexe.net

Marie mis un temps de réaction puis elle me dit: Marie - ils te plaisent mes gros nichons mon petit? Marie - allez mieux que ça! En effet ses têtons avaient grossis et me semblaient démesurés. Elle commença alors a défaire la ceinture de son peignoir et à ouvrir ce dernier et là surprise sa grosse toison de la semaine dernière avait disparut elle était entièrement lisse, comme moi. Du coup tu ma donné envie de me raser et je ne le regrette pas. Son autre main était occupée à fouiller dans le labyrinthe de ses lèvres vaginales.

Moi - allez grosse salope branles toi fort, vas y branle tes grosses mamelles de chienne, mets toi à quatre patte comme une pute et écartes bien ton cul que je voit tout tes trous moi aussi. Elle écartait tellement son cul que même son anus se dilatait outrageusement et sa grosse chatte lisse ressemblait à un volcan en éruption. Moi - tu aimerais manger cette grosse queue, tu penses que tu la mérite. Oh donne la moi!

Un dernier petit regard vers le dernier rempart de l'autre équipe et je suis rentré au vestiaire. J'étais seul et j'allais pouvoir prendre ma douche tranquillement. Je me suis donc déshabillé: L'esprit toujours rempli par l'image du plus belle adversaire que je n'ai jamais connu, je sentais bien la petite bosse qui déformait mon sous-vêtement.

Ca m'était déjà arrivé une fois auparavant dans le vestiaire. Mais entouré par mes coéquipiers, un peu honteux, j'avais attendu que ça se calme pour me mettre nu. Mais là, j'étais seul dans le vestiaire.

Je décidai donc le laisser tomber le caleçon, essayant de penser à autre chose pour éviter une plus grande érection. Je pénétrai dans les douches et en allumai une. Le jet, puissant et uni tombait sur mon cou, me procurant beaucoup de plaisir. Je commençai à me laver. Pendant que je me mettais du gel douche sur le torse, je sentais que mon érection se faisait de plus en plus forte.

Je baissai alors les yeux et observai, un peu perturbé, la lente montée de mon sexe. Lorsqu'il toucha mon nombril, je m'aperçu qu'il serait difficile de perdre cette érection. Après tout, à quoi bon s'enlever un plaisir: Je me retournai afin de placer ma verge sous le jet de la douche. Je caressai alors lentement mes bourses. La douche était bien chaude et cette chaleur m'excitait terriblement. Je montai mes doigts et après la bonne quinzaine de centimètres de plaisir, j'atteignis mon gland.

Il était dur, persécuté par l'eau qui tombait droit dessus. J'entrepris alors une chose qui m'étonna: Une petite masturbation rapide m'aurait fait le plus grand bien. Etant donnée la situation, le lieu, la chaleur environnant, je crois que j'aurais pu régler très vite l'affaire. Je ne suis pas éjaculateur précoce mais quand je suis excité comme cela, je peux aller très vite.

En plus, une chose très importante m'apportait encore plus de stimulation: Ce sentiment de ne pas être seul est extraordinaire lors de la masturbation. La dernière fois que j'ai eu ce sentiment, c'était dans un centre aquatique: Heureusement, j'avais prévu le coup et j'avais mis deux maillots. Mais quand j'étais entré dans la cabine pour me changer, je n'avais pu résister et je m'étais lancé dans un raid solitaire.

J'entendais les gens qui parlaient dans le couloir, à à peine dix centimètres de moi.






Beurette video sex sexe lisse


J'avais l'habitude de me rendre chez elle le mercredi après midi. Tel était ma position ce jour là. Sur cette même table, ma tante effectuée ce jour là aussi, le repassage de son linge sur une couverture recouvert d'un grand drap blanc immaculé, il flotté dans l'air cette odeur bien connue du mélange de la vapeur et du linge fraîchement repassé. J'étais là, assis depuis un quart d'heure observant et bavardant, lorsque après avoir fini de nettoyer un pantalon à l'aide d'une brosse, ma tante s'inquiéta de l'état de celui que je portais sur moi, m'indiquant par la même occasion que si je voulais plaire aux filles il était nécessaire que je sois un peu plus soigné au niveau de mon habillement.

La brosse à la main elle entrepris de frotter le bas de mon pantalon sur mes jambes pendantes le long de la table. Ensuite, contournant la table, elle appuya sur mes épaules pour me faire basculer en arrière, je me retrouvais ainsi allongé.

Elle me fit déplacer sur le bord pour pouvoir continué son brossage, j'étais complètement allongé sur la couverture de repassage. Là elle continua son nettoyage, la brosse et sa main se déplaçant sur mes cuisses d'abord, l'entrejambe ensuite et enfin sur la braguette de mon pantalon.

Malgré cela ou plutôt à cause de cela, elle continua ses caresses sentant ma raideur sous les tissus De sa main gauche, elle saisit la ceinture du pantalon et tira en arrière pour tendre le tissu, tandis que sa main droite avait saisi le fer à repasser et, tout en me demandant de ne pas bouger, elle le fit glisser rapidement sur la braguette.

La chaleur et le frottement du fer, suivi par la caresse de la main de ma chère tante, firent qu'une tache importante apparut sur le pantalon. Je venais de me rependre à l'intérieur de mon slip. Elle fit glisser la fermeture éclair, écarta l'élastique de mon slip et elle en sortie le fautif. Saisissant le linge qui parfois lui servait de patte mouille, elle nettoya mon sexe des secrétions qui le souillé.

Posant ensuite ce linge sur la couverture elle le repassa tout en gardant ma virilité dans sa main gauche. Puis reprenant la patte mouille, elle l'enveloppa autour de ma verge.

La chaleur et le va et vient exercer par la main qui emprisonné le tout me firent éjaculer une nouvelle fois dans le linge. Je revenais régulièrement et elle procédée au nettoyage de mon pantalon. Les séances de repassage durée chaque fois un peu plus longtemps mais elle prenait suffisamment de précaution pour que je me laisse faire en toute confiance bien que parfois la chaleur soit à la limite du supportable.

Ces séances me provoquées des éjaculations violentes et des plaisirs intenses. C'est ce qui s'est passé par la suite qui me permet de dire que ma tante avait un fantasme de repassage. Elle prenait plaisir à me mettre en forme et à repasser la grosseur qu'elle voyer apparaître sous le tissu de ma braguette.

Elle aimait par-dessus tout me sentir jouir pendant qu'elle me repassait. Après quelques secondes de récupération elle me dit: Vas y bouge maintenant. Ouh là tout ça pour moi dis donc tu en as à revendre. Elles sont à l'écoute et aiment partager leurs fantasmes. Vidéos X à télécharger. Retourner en haut de la page. Histoire véritable épisode 2.

J'ai mis du temps pour m'endormir, je me suis demandé si elle allait oser recommencer à émettre de petits gémissements étouffés alors que j'étais à coté. J'avais chaud, et j'étais en érection en repensant aux nuits où j'avais entendu ces gémissements et mon prénom soupiré. Je me demandais également si il se pouvait qu'elle sache que je me suis touché avec sa culotte.

J'ai mis environ deux heures à m'endormir et à arriver à ne plus trop y penser afin que mon pénis ne soit plus dur. Mais dans le milieu de la nuit, il devait à deux trois heures, de petis gémissements m'ont réveillé.

J'ai alors fait semblant de dormir. J'ai juste ouvert à moitié le yeux, pour voir par curiosité ce qu'elle était entrain de faire exactement. J'ai alors vu son corps cambré. Je devinais que ces cuisses devaient être écartées car la pointe de ses genoux se dessinaient sur les draps. J'avais peur qu'elle voit que j'étais réveillé même si je fermais les yeux. Mais je regardais les yeux mi fermés ce qu'elle faisait, j'avais envie d'en savoir plus.

Entre ses cuisses qui se dessinaient sur le draps, je vis que quelque chose, je compris quelques instants que c'était sa main, quand elle la porta vers sa bouche, et suça un de ses doights. Au moment où elle sortit la main du draps, je sentis cette même odeur que j'avais sentis sur sa culotte et j'ai eu d'un seul très chaud, en ressentant cette odeur. Mon pénis s'est durcit. Je me suis sentis mal à l'aise, parce que je ne voulais pas qu'elle sache que j'étais réveillé, et que mon pénis s'était durcis en l'espionnant sans rien dire.

Je sentais en plus mon sexe se durcir de plus en plus car je l'entendais gémir et sa respiration se faisait de plus halentante, jusqu'au moment, ou elle soupira mon prénom, et agrippa le dessus de lit avec sa main, en gémissant fortement, plus fortement que les nuits précédentes, à tel point, qu'elle ne le contenus que 2 secondes, et lacha un gémissement bien plus fort, qu'elle couvra avec sa main.

A cet instant, j'ai eu peur que mes grands parents ne l'entendent mais la porte de la chambre était fermée et vu l'heure avancée ça n'a réveillé personne. Sa respiration est ensuite redescendue. Elle gémissait mais de façon différente comme si elle aimait le fait d'avoir éprouvé autant de plaisir. Quand je sentis qu'elle retrouvait ses esprits, je me suis évertué à fermer complètement les yeux pour pas qu'elle voit que j'étais réveillé.

Je pensais qu'elle allait se rendormir rapidement. J'attendis cinq minutes, je sentis qu'elle bougeait dans le lit, je me suis dis elle doit s'etre endormis et se tourne dans son sommeil. Mais je sentis l'élastique de mon caleçon se soulever,j'étais alors très embarrassé je me suis demandé ce qu'elle faisait et si elle remarquait que mon pénis était tout dur. Ensuite, j'ai sentis l'élastique se reposer, je me suis dis qu'elle n'avait rien remarqué.

Mais j'ai sentis alors un souffle chaud sur ma joue comme si elle regardait si je dormais. Elle a alors murmuré à mon oreille 'Yahn tu dors'. J'ai alors fait semblant que je dormais, j'étais tellement embarassé, mon pénis était toujours en érection, et j'avais peur qu'elle me pose des tas de questions. Mais elle m'a dit 'Mathieu tu dors'. J'ai alors continué à faire semblant de dormir. J'ai cru qu'elle pensait que je dormais, mais d'un seul coup, j'ai sentie sa main dans mon caleçon , j'ai alors tout de suite ouvert les yeux de surprise et elle m'a murmuré à l'oreille 'c'est la première fois que ton kiki est comme ça'.

Je lui répondis que je ne savais pas.

sexe en erection histoire de sexe.net