Le sexe fils maman le sexe louise bourgoin

le sexe fils maman le sexe louise bourgoin

Dans son livre, Éliette Abécassis a cette phrase terrible: Le sang, les sécrétions, le placenta En trois ans, vous avez déjà tourné huit films.

Quand Fabrice Luchini me dit: Après chaque émission, on me disait: Depuis que je suis actrice, je défends les textes des autres, ce qui est moins angoissant. Dans ce laps de temps, on est censé faire un enfant. Au-delà, le sentiment amoureux se délite selon eux.

Mais quand je suis amoureuse, cela me paraît inconcevable. Je ne réponds plus de moi-même. Tout dépend des histoires. Il y a des amours moins aveuglantes, qui laissent parfois un goût plus entêtant sur le long terme. Je me suis parfois surprise à faire des choses dingues par amour qui ne me ressemblent absolument pas. Ce qui vous séduit chez un homme? Je sais surtout ce qui ne me séduit plus: Votre vie a-t-elle radicalement changé?

Je suis si normale Mon cas consterne Fabrice Luchini. Quand il me demande quel est mon rêve, je lui réponds: Le soleil, ami ou ennemi?

Le soleil ride, donc bain de minuit exclusivement, et sans maillot pour ne pas avoir de marques. Votre maquillage du soir, les yeux ou la bouche? Je partage un peu de cette ténacité. Vos grands-parents avaient une ferme en Mayenne. Le travail manuel avec les bêtes vous était donc déjà familier?

A Cannes, vous disiez pourtant: Pourquoi ce sujet vous touche-t-il? Celui de mon père, très bourgeois et citadin, et celui de ma mère, avec des grands-parents qui parlaient le patois de Mayenne. Déjà à la télé, vous saviez que vous vouliez devenir actrice? Vous êtes devenue le visage du parfum Kenzo pour la même raison, le confort? Vous ne regrettez pas cette perte de mystère?

Dans la vie, je ne porte pas de maquillage et je suis très sobre. Je ne suis pas une féministe extrémiste, mais ça me semblait important de rétablir une forme de parité en exprimant mon point de vue féminin avec ces dessins. Mais je ne me sens pas.

...

Beurettes sex esclave sexuelle

Cette star du X gay a quitté le porno il y a un peu moins d'un an, mais a enchaîné depuis deux films d'auteur: Peut-on être féminine et féministe?

Deux garçons qui s'embrassent, est-ce excitant pour une fille? Lady Gaga est-elle belle ou moche? Se lasse-t-on d'être sexy? Quelques sujets de conversation d'un dialogue intimiste au bout d'une longue journée de shooting. François Sagat - Moi, c'est vraiment la base de mon activité.

A force, c'est assez fatigant. Quand tu fais que ça, t'en as un peu marre. T'as envie de te rhabiller un petit peu. Mais là, aujourd'hui, pour Les Inrocks, ça m'amuse parce que c'est au second degré et que c'est avec une fille. C'est toujours plus marrant avec une fille François Sagat - Sex-symbol, ça veut trop rien dire. Je le suis peut-être auprès de certains gays. Dans ma vie de tous les jours, je l'oublie assez facilement.

En fait, quand j'étais adolescent, j'étais plutôt à l'inverse de cette imagerie sexy. J'étais chétif, j'avais des cheveux longs, on me disait: A ma grande surprise, quand j'ai commencé à me transformer physiquement, on s'est mis à me trouver sexy.

Ça m'a sûrement permis de me prouver des trucs, de régler un problème. Louise Bourgoin - Détourner de façon comique les codes du sex-appeal, parodier l'imagerie de la pin-up pour la transformer en créature castratrice - avec par exemple un phallus entre les dents plutôt qu'un cigare -, c'était déjà au coeur de mon travail quand j'étais étudiante aux Beaux-Arts. A cette époque, je faisais du mannequinat pour payer mes études et on m'avait proposé de poser dans une vitrine de grand magasin, mannequin vivant en maillot de bain.

J'avais transformé ça en performance. Je suffoquais et je me cognais contre la vitre comme un insecte affolé qui veut sortir. Je me suis fait virer manu militari. Je faisais aussi des meubles à partir d'hommes, en partant des tables en forme de femmes à genoux d'Allen Jones dans Orange mécanique, mais en inversant le sexe. Je moulais ces hommes dans des rideaux trempés dans de la résine. Il en restait la trace sur le rideau.

J'en faisais une sorte de pièce meublée de façon fantomatique. En tout cas, le rapport au corps et au genre, ça me passionne depuis toujours. Et quand je fais des photos pour la presse, ça m'amuse de surjouer l'objet fétichisé. Je ne parle presque pas, je dois être une présence très fantomatique, mais un peu iconique. La télévision, avec la météo du Grand Journal , t'a permis d'imposer la bimbo blonde comme corps comique, burlesque.

Mais le cinéma t'a ramenée vers des emplois plus premier degré de femme fatale, blonde de films noirs Louise Bourgoin - Oui, c'est vrai, mais le cinéma peut lui aussi avoir ses blondes burlesques. Par exemple Cameron Diaz. Elle joue avec la féminité, elle pastiche la blonde cheesy tout en l'étant un peu Ces dernières semaines, j'ai accompagné L'Autre Monde en province, et souvent dans les débats qui suivent le film, on me demande si ça n'est pas difficile d'être nue à l'écran.

Et je réponds que non, parce que je ne me sens pas vraiment érotique. Je n'ai pas tellement de seins, j'ai l'impression d'avoir un torse de garçonnet Si j'avais une forte poitrine, peut-être que je voudrais la cacher, mais là, torse nu, j'ai l'impression de ne rien dévoiler.

Et toi François, la transformation que tu as initiée sur ton corps, était-ce pour correspondre à l'idée que tu te faisais d'un corps masculin érotique? François Sagat - Oui, c'était le corps que je désirais avoir pour moi, celui que je pouvais désirer chez d'autres Ça n'avait rien à voir avec l'image du père en tout cas. Mon père était chétif comme moi. C'était une forme d'anorexie pour garçon, donc inversée: A partir du moment où j'ai changé de corps, j'ai très vite eu bien plus confiance en moi.

Dans ma sexualité, bien sûr. Mais aussi dans ma vie. Dans les vidéos que tu tournes pour toi, et que tu postes sur le Net, tu t'amuses à affubler ce corps si viril d'attributs féminins: François Sagat - Oui, sûrement par envie de niquer l'image qu'ont fabriquée les films porno dans lesquels j'ai joué. Cette virilité exacerbée qu'on m'a fait jouer, en me demandant d'avoir un visage fermé, des gestes brutaux, j'ai envie de la casser.

D'abord, j'ai eu envie de construire cette image, maintenant j'ai envie de m'amuser avec sans la renier. François Sagat - Non, je m'y suis trop habitué. Ça me correspond finalement mieux que mes anciens cheveux. Ma mère déteste toujours autant.

C'est comme si j'étais allé contre la nature, contre la création de ma mère Louise éclate de rire. François Sagat - Il y a toujours ce corps à l'image, qui est le mien, qu'on retrouve nu très souvent et que ceux qui ont vu mes films X reconnaissent. Et puis il y a autre chose. Quelque chose qui m'a échappé et que Christophe Honoré a capté. Une sorte de vulnérabilité qui n'avait jamais été filmée.

Dans ma manière de m'exprimer, dans certaines expressions de mon visage que je ne contrôle pas, il se dégage un truc que je n'avais jamais vu chez moi, et qui m'a même un peu gêné quand j'ai découvert le film.

Je me sentais dévoilé. Mais ce tournage a été une bonne expérience. Ça m'a amusé de tourner aussi dans le film de zombies gays de Bruce LaBruce. Après, je ne pense pas du tout que cela annonce, pour autant, la poursuite de ma carrière de comédien. De toute façon dans la vie, j'ai plutôt attendu que les choses viennent. Evidemment, parfois, on peut attendre longtemps rires Louise Bourgoin - Moi aussi, les gens sont venus me chercher. Je sais que certaines actrices envoient des lettres aux cinéastes pour déclarer leur envie de tourner avec eux.

Moi, je ne l'ai jamais fait et je n'oserais pas. Pourtant il y a des metteurs en scène avec qui je rêve de travailler, bien sûr Louise Bourgoin - C'est pas ça C'est plutôt que si j'étais metteur en scène, je ne suis pas sûre que ça m'exciterait qu'un acteur me propose de travailler avec lui. Je préférerais que ça vienne de moi. L'homosexualité féminine est souvent utilisée dans les films hétéro. Est-ce que l'homosexualité masculine, tu trouves ça sexy?

Louise Bourgoin - Ah, bonne question! Beaucoup plus que l'homosexualité féminine dans les films X hétéro en tout cas. Parce que la position qui est donnée aux femmes n'est pas intéressante.

Dans Bound des frères Wachowski, je trouve ça très érotique, par exemple, ce qu'il se passe entre les deux actrices. Mais je me suis posé cette question lorsque vous m'avez proposé de faire des photos avec François Sagat. Je me suis demandé pour qui ça allait être érotique de nous voir ensemble Est-ce que les gays trouveront ça érotique de te voir avec une femme, François François Sagat - Je crois que l'hétérosexualité peut être un truc très érotique pour les gays.

Beaucoup d'homos peuvent fantasmer sur un homme et une femme faisant l'amour. Louise Bourgoin - Je pose souvent à mes copines la question de savoir sur qui elles se projettent dans une scène de sexe. Pour toutes mes copines, c'est la femme. Moi, c'est plutôt sur l'homme. Louise Bourgoin - Oui, c'est une vraie préoccupation. J'en ai beaucoup parlé avec mes colocataires, deux amis gays assez militants, très queer studies. J'ai lu beaucoup de livres, d'Elisabeth Badinter à Françoise Héritier.

Hier encore, je lisais Entre hommes de Guillemette Racine. C'est un recueil de textes anciens extrêmement misogynes. A un moment donné dans ma vie, entre 17 ans et 20 ans, j'ai vraiment voulu ressembler à un homme. Je m'habillais en treillis, je ne me maquillais pas. Vous vous qualifiez souvent de garçon manqué. Ce film a-t-il changé votre perception de la maternité?

Dans son livre, Éliette Abécassis a cette phrase terrible: Le sang, les sécrétions, le placenta En trois ans, vous avez déjà tourné huit films. Quand Fabrice Luchini me dit: Après chaque émission, on me disait: Depuis que je suis actrice, je défends les textes des autres, ce qui est moins angoissant. Dans ce laps de temps, on est censé faire un enfant. Au-delà, le sentiment amoureux se délite selon eux.

Mais quand je suis amoureuse, cela me paraît inconcevable. Je ne réponds plus de moi-même. Tout dépend des histoires. Il y a des amours moins aveuglantes, qui laissent parfois un goût plus entêtant sur le long terme.

Je me suis parfois surprise à faire des choses dingues par amour qui ne me ressemblent absolument pas. Ce qui vous séduit chez un homme?

Je sais surtout ce qui ne me séduit plus: Votre vie a-t-elle radicalement changé? Je suis si normale Mon cas consterne Fabrice Luchini. Quand il me demande quel est mon rêve, je lui réponds: Le soleil, ami ou ennemi?

le sexe fils maman le sexe louise bourgoin





Sexe francais brutal massage sexe


J'étais chétif, j'avais des cheveux longs, on me disait: A ma grande surprise, quand j'ai commencé à me transformer physiquement, on s'est mis à me trouver sexy.

Ça m'a sûrement permis de me prouver des trucs, de régler un problème. Louise Bourgoin - Détourner de façon comique les codes du sex-appeal, parodier l'imagerie de la pin-up pour la transformer en créature castratrice - avec par exemple un phallus entre les dents plutôt qu'un cigare -, c'était déjà au coeur de mon travail quand j'étais étudiante aux Beaux-Arts.

A cette époque, je faisais du mannequinat pour payer mes études et on m'avait proposé de poser dans une vitrine de grand magasin, mannequin vivant en maillot de bain. J'avais transformé ça en performance. Je suffoquais et je me cognais contre la vitre comme un insecte affolé qui veut sortir.

Je me suis fait virer manu militari. Je faisais aussi des meubles à partir d'hommes, en partant des tables en forme de femmes à genoux d'Allen Jones dans Orange mécanique, mais en inversant le sexe.

Je moulais ces hommes dans des rideaux trempés dans de la résine. Il en restait la trace sur le rideau. J'en faisais une sorte de pièce meublée de façon fantomatique. En tout cas, le rapport au corps et au genre, ça me passionne depuis toujours. Et quand je fais des photos pour la presse, ça m'amuse de surjouer l'objet fétichisé. Je ne parle presque pas, je dois être une présence très fantomatique, mais un peu iconique.

La télévision, avec la météo du Grand Journal , t'a permis d'imposer la bimbo blonde comme corps comique, burlesque. Mais le cinéma t'a ramenée vers des emplois plus premier degré de femme fatale, blonde de films noirs Louise Bourgoin - Oui, c'est vrai, mais le cinéma peut lui aussi avoir ses blondes burlesques.

Par exemple Cameron Diaz. Elle joue avec la féminité, elle pastiche la blonde cheesy tout en l'étant un peu Ces dernières semaines, j'ai accompagné L'Autre Monde en province, et souvent dans les débats qui suivent le film, on me demande si ça n'est pas difficile d'être nue à l'écran. Et je réponds que non, parce que je ne me sens pas vraiment érotique. Je n'ai pas tellement de seins, j'ai l'impression d'avoir un torse de garçonnet Si j'avais une forte poitrine, peut-être que je voudrais la cacher, mais là, torse nu, j'ai l'impression de ne rien dévoiler.

Et toi François, la transformation que tu as initiée sur ton corps, était-ce pour correspondre à l'idée que tu te faisais d'un corps masculin érotique? François Sagat - Oui, c'était le corps que je désirais avoir pour moi, celui que je pouvais désirer chez d'autres Ça n'avait rien à voir avec l'image du père en tout cas. Mon père était chétif comme moi. C'était une forme d'anorexie pour garçon, donc inversée: A partir du moment où j'ai changé de corps, j'ai très vite eu bien plus confiance en moi.

Dans ma sexualité, bien sûr. Mais aussi dans ma vie. Dans les vidéos que tu tournes pour toi, et que tu postes sur le Net, tu t'amuses à affubler ce corps si viril d'attributs féminins: François Sagat - Oui, sûrement par envie de niquer l'image qu'ont fabriquée les films porno dans lesquels j'ai joué.

Cette virilité exacerbée qu'on m'a fait jouer, en me demandant d'avoir un visage fermé, des gestes brutaux, j'ai envie de la casser. D'abord, j'ai eu envie de construire cette image, maintenant j'ai envie de m'amuser avec sans la renier. François Sagat - Non, je m'y suis trop habitué. Ça me correspond finalement mieux que mes anciens cheveux.

Ma mère déteste toujours autant. C'est comme si j'étais allé contre la nature, contre la création de ma mère Louise éclate de rire. François Sagat - Il y a toujours ce corps à l'image, qui est le mien, qu'on retrouve nu très souvent et que ceux qui ont vu mes films X reconnaissent.

Et puis il y a autre chose. Quelque chose qui m'a échappé et que Christophe Honoré a capté. Une sorte de vulnérabilité qui n'avait jamais été filmée. Dans ma manière de m'exprimer, dans certaines expressions de mon visage que je ne contrôle pas, il se dégage un truc que je n'avais jamais vu chez moi, et qui m'a même un peu gêné quand j'ai découvert le film.

Je me sentais dévoilé. Mais ce tournage a été une bonne expérience. Ça m'a amusé de tourner aussi dans le film de zombies gays de Bruce LaBruce. Après, je ne pense pas du tout que cela annonce, pour autant, la poursuite de ma carrière de comédien.

De toute façon dans la vie, j'ai plutôt attendu que les choses viennent. Evidemment, parfois, on peut attendre longtemps rires Louise Bourgoin - Moi aussi, les gens sont venus me chercher.

Je sais que certaines actrices envoient des lettres aux cinéastes pour déclarer leur envie de tourner avec eux. Moi, je ne l'ai jamais fait et je n'oserais pas. Pourtant il y a des metteurs en scène avec qui je rêve de travailler, bien sûr Louise Bourgoin - C'est pas ça C'est plutôt que si j'étais metteur en scène, je ne suis pas sûre que ça m'exciterait qu'un acteur me propose de travailler avec lui.

Je préférerais que ça vienne de moi. L'homosexualité féminine est souvent utilisée dans les films hétéro. Est-ce que l'homosexualité masculine, tu trouves ça sexy?

Louise Bourgoin - Ah, bonne question! Beaucoup plus que l'homosexualité féminine dans les films X hétéro en tout cas. Parce que la position qui est donnée aux femmes n'est pas intéressante. Vous êtes devenue le visage du parfum Kenzo pour la même raison, le confort? Vous ne regrettez pas cette perte de mystère? Dans la vie, je ne porte pas de maquillage et je suis très sobre. Je ne suis pas une féministe extrémiste, mais ça me semblait important de rétablir une forme de parité en exprimant mon point de vue féminin avec ces dessins.

Mais je ne me sens pas. Vous êtes sur Facebook et Instagram. Vous ne trouvez pas que les réseaux sociaux participent à cette surexposition? Ah, vous me le reprochez? Encore un occasion pour montrer l'homme de épilé et dominé. Aller au contenu principal. Louise Bourgoin fait ce mois-ci la Une du magazine les Inrockuptibles avec une photo très sexe.

Voici comment le site des Inrocks présente cette séance: Donc un peu atypiques, arborant respectivement tout l'apparat traditionnel du sex-appeal inhérent à leur genre blondeur et silhouette sculptée pour mademoiselle ; montagne de muscles pour monsieur , mais avec, pour elle comme pour lui, une vraie ironie exercée sur ces stéréotypes. Elle, c'est Louise Bourgoin, actrice, qui a donc adjoint à un corps de top-model et une blondeur de bimbo une causticité et un sens du burlesque très personnels.

le sexe fils maman le sexe louise bourgoin